Auteur : admin

 

GRANDS CORPS MALADES

Suppression de l’ENA, suppression des « grands corps », le Président de la république a tranché dans le vif lors de sa dernière conférence de presse.

Suppression de l’ENA

La CFTC FAE souhaitait une ouverture plus large de cette école, comme école de formationde l’encadrement général. Pour encore améliorer le service public.
L’ENA sera sans doute transformée plus que supprimée, mais il faudra être vigilant sur lemaintien d’un patrimoine unique, héritage gaullien qui donnait le LA à l’administration et jouissait d’une reconnaissance internationale.

Suppression des grands corps

Les grands corps visés sont ceux que choisissaient les énarques les mieux classés (la « botte ») à la sortie de l’école : Conseil d’Etat, Cour des Comptes, Inspection des Finances…

Emmanuel Macron souhaite que les jeunes diplômés aillent faire leurs premières armes dans l’administration pure et dure, notamment les ministères.

Là aussi derrière la fin d’un élitisme suranné, il faudra veiller à l’efficience de cette réforme, avec la crainte de voir une hémorragie vers le secteur privé.

page1image3158766128

CETTE REFORME DANS L’AIR DU TEMPS NE DOIT PAS AFFAIBLIR L’ENSEMBLE DE L’ADMINISTRATION

N°504 – 29 AVRIL 2019

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE

 La rupture conventionnelle, copiée sur le secteur privé, arrive dans la Fonction publique, par le biais du projet de loi sur la Fonction Publique, unanimement rejeté par les syndicats lors du dernier conseil commun.

L’article 26 du dit projet prévoit : « L’article 26 renforce les garanties des agents publics et les leviers des employeurs publics en instituant un mécanisme de rupture conventionnelle.

Lire la suite …

POUR LA FONCTION PUBLIQUE : AMPLIFIONS LA MOBILISATION !

 

Les organisations syndicales CFTC CGC CGT FAFP FSU Solidaires UNSA de la Fonction publique affirment de nouveau leur attachement aux valeurs du service public et à une Fonction publique au service de toutes et tous, porteuse de l’intérêt général.

Depuis de nombreux mois, en dépit de leurs revendications et propositions, elles constatent que le pouvoir exécutif poursuit une politique néfaste pour la population, pour les missions publiques et pour les agent.e.s. Lire la suite …

Un conseil commun desastreux pour la fonction publique

Depuis près d’un an, le gouvernement tente d’imposer aux organisations syndicales représentatives son projet de loi dit « de transformation de la Fonction publique » que la totalité des Syndicats viennent de rejeter lors de la séance du Conseil Commun de la Fonction Publique le 15 Mars 2019, après plus de 14 heures de débat et quelques 250 amendements présentés.

Pourquoi un tel front commun sur ce projet ? Lire la suite …