Catégorie : Direction

 

Communiqué de presse…

Direction d’école : il est temps d’agir, Monsieur le Ministre…

 

            L’actualité a rappelé la situation particulièrement complexe de la direction d’école. En effet, le suicide d’une directrice d’école a de nouveau mis au grand jour les difficultés de la fonction.

            Après le temps du recueillement et de l’accompagnement des équipes fortement touchées, il est temps désormais de ré-ouvrir le dossier de la direction d’école.

            Depuis de nombreuses années, la CFTC-EPR est porteuse du projet de la création d’un statut du directeur d’école. La CFTC-EPR a fait émerger un constat partagé par de nombreux rapports ou missions parlementaires :

  • Les directeurs d’écoles sont submergés par de nombreuses tâches chronophages :
    • Pilotage pédagogique
    • Suivi des élèves
    • Relations avec les parents
    • Relations avec les partenaires
    • Gestion de la sécurité
    • Vie quotidienne de l’école
  • Le directeur est reconnu par l’ensemble des utilisateurs de l’école comme le responsable mais n’est pas reconnu par le système.
  • Depuis deux ans, on assiste même à la suppression définitive des aides administratives à la direction.

 

            Il est désormais temps d’agir ! La CFTC-EPR demande à Monsieur le Ministre de l’Education Nationale d’entendre enfin les demandes du terrain. La direction d’école doit être reconnue comme un métier. Les directeurs d’école veulent un statut définissant leur rôle, leurs responsabilités et les moyens mis à leur disposition. Ce statut doit s’intégrer dans un statut de l’école. L’école doit devenir un établissement public avec un responsable et des moyens de fonctionnement. C’est en ce sens que la CFTC-EPR adresse, ce jour, à Monsieur le Ministre, la lettre ouverte, ci-jointe.

            Le temps n’est plus à la consultation ! Le temps n’est plus à la création de comité de suivi !

Pour la CFTC-EPR, le temps est à l’action et à la prise de décision !

La CFTC-EPR demande donc à Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale de prendre ses responsabilités et d’agir pour la direction d’école.

La CFTC-EPR

lettre ouverte à m ministre éducation

Rassemblement du 3 octobre 2019 à Bobigny. La CFTC-EPR soutient le mouvement !

 
Un rassemblement se tiendra ce jeudi 3 octobre 2019 à 14h00 à Bobigny devant la DSDEN pour soutenir les représentants syndicaux lors du CHSCT (Comission Hygiène Sécurité et Conditions de Travail) et signaler la souffrance des directeurs d’école et des enseignants au quotidien.
 
La CFTC-EPR tient à informer qu’elle soutient ce mouvement désirant se retrouver à 14h00 ce jeudi 3 octobre 2019 devant la DSDEN.
 
La question de la « souffrance au travail », pour reprendre l’expression consacrée, n’a rien à voir avec la souffrance ou le mal-être personnel. Il s’agit bien de la conséquence d’une organisation du travail pathogène et des politiques éducatives ayant causée une perte de sens de notre métier.
 
D’ailleurs, le fait que notre collègue directrice se soit suicidée sur son lieu de travail, ainsi que le courrier rédigé sur un en-tête officiel et destiné au DASEN, avec les organisations syndicales en copie, l’attestent.
 
Pour la CFTC-EPR, il est important de rompre l’isolement des collègues en souffrance, de le rendre public et d’identifier les responsables de cette souffrance : nos décideurs.

Souffrance au travail, revendiquons le respect de nos droits !

Lundi 23 septembre, Christine Renon, directrice de l’école maternelle Méhul à Pantin (93) a été retrouvée morte dans l’école après avoir mis fin à ses jours pendant le week-end.

 

La CFTC-EPR apporte son soutien et présente ses sincères condoléances à sa famille et à l’ensemble de ses proches et de ses collègues.

 

« Je suis tellement fatiguée »

 

La collègue a accompagné son geste de lettres adressées aux enseignant-e-s de son école, aux directeurs et directrices de la ville et à son supérieur hiérarchique, dans lesquelles elle explique les raisons de son suicide. Ses mots interpellent l’institution scolaire qui laisse les directeurs et les directrices seul-e-s face à un travail épuisant et parfois inutile. De l’institution scolaire, elle n’espère qu’une chose, qu’elle ne salisse pas son nom.

Cet événement tragique rappelle la situation de souffrance des personnels de l’Éducation Nationale, qui ne fait qu’empirer.

 

Ne restez pas isolé-e-s !

 

La CFTC-EPR est au côté des personnels pour protéger leur santé et leur sécurité, et faire valoir leurs droits.

Pour la CFTC-EPR, chaque suicide est un drame humain, duquel, malheureusement, le travail ne peut bien souvent pas être évacué. Il est à cet égard insupportable de voir l’administration de l’Éducation nationale réduire systématiquement et strictement les suicides de ses salarié-e-s à des « problèmes personnels ».

Comme tout employeur, l’Éducation nationale a des responsabilités. La loi oblige ce dernier à « prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs » (article L. 4121-1 du Code du travail).

La CFTC-EPR demande la réunion urgente des CHSCT départementaux, académiques et ministériels pour proposer des solutions à tous les directrices et directeurs en poste ! La CFTC-EPR demande qu’une enquête ait lieu chaque fois qu’un personnel se suicide ou tente de le faire !

 

Dénonçons la souffrance au travail !

 

La CFTC-EPR invite les directrices et directeurs d’école à dénoncer leur souffrance. Pour ce faire, des outils existent ! Utilisons-les ! Utilisons les fiches du Registre Santé et Sécurité au Travail (RSST) ! (coups, agressions verbales, menaces, pressions hiérarchiques, intimidation, infantilisation…). Utilisons le Document Unique d’Evaluation des Risques !

La CFTC-EPR exige une implication de la médecine de prévention par le recrutement massif de médecins de prévention, permettant des visites médicales régulières, comme l’impose la loi !

 

Pour la CFTC-EPR, l’heure est venue pour nous tous (enseignants, directeurs, personnel administratif…) de revendiquer le respect de nos droits bafoués !

Audience de la CFTC EPR « La direction d’école »

Suite à la demande d’audience effectuée, la CFTC-EPR a été reçue par la conseillère sociale, partenariats et vie scolaire, Cabinet du ministre, en présence de la DGRH et de la DGESCO.

Après une présentation des membres présents, la CFTC-EPR a pu exposer les raisons de cette demande d’audience. Lire la suite …