Catégorie : Direction

 

Enquête du ministère…

Dans le cadre des premières mesures pour simplifier le travail des directeurs d’école, l’Education Nationale informe que « le 13 novembre 2019, un questionnaire a été adressé à tous les directeurs d’école. Ce questionnaire vise à établir un état des lieux sur les conditions d’exercice du métier des directeurs d’écoles, leurs difficultés et leurs besoins. »

« Il sera clos le 1er décembre prochain. La restitution des conclusions de ce questionnaire fera l’objet d’une concertation avec les partenaires sociaux, prévue le 17 décembre. »

Pour la CFTC-EPR, cette enquête, qui s’adresse à tous, ne permet pas de faire remonter réellement les difficultés rencontrées par les directeurs d’école. Elle a transmis un courrier à Monsieur le Ministre en ce sens.

Cependant, afin de faire remonter nos véritables besoins, nous invitons tous les collègues directeurs à utiliser ce lien donné par le ministère pour faire remonter nos besoins : un statut de la direction d’école, un statut de l’école, une secrétaire et des moyens pour assurer nos missions.

Liens : https://www.consultationdirectiondecole.fr/

Courrier transmis à M. le Ministre de l’Education Nationale :

ministre_demande véritable consultation

Soutien de la CFTC-EPR aux syndicats dans la lutte pour l’amélioration des conditions de travail…

Des organisations syndicales appellent à faire du 6 novembre prochain une journée de mobilisation (rassemblements, conférences de presse, demandes d’audience…).

La CFTC-EPR s’associe aux différents syndicats dans la lutte pour l’amélioration des conditions de travail des directeurs d’école et des enseignants.

La CFTC-EPR tient à rappeler ci-dessous ses revendications :

La CFTC-EPR demande à Monsieur le Ministre de l’Education Nationale d’entendre enfin les demandes du terrain. La direction d’école doit être reconnue comme un métier. Les directeurs d’école veulent un statut définissant leur rôle, leurs responsabilités et les moyens mis à leur disposition. Ce statut doit s’intégrer dans un statut de l’école. L’école doit devenir un établissement public avec un responsable et des moyens de fonctionnement.

Le temps n’est plus à la consultation !

Le temps n’est plus à la création de comité de suivi !

Pour la CFTC-EPR, le temps est à l’action et à la prise de décision !

La CFTC-EPR demande donc à Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale de prendre ses responsabilités et d’agir pour la direction d’école.

Pour rappel, ci-dessous, le courrier ouvert à destination de M. le Ministre de l’Education Nationale :

Communiqué de presse…

 

Communiqué de presse…

Direction d’école : il est temps d’agir, Monsieur le Ministre…

 

            L’actualité a rappelé la situation particulièrement complexe de la direction d’école. En effet, le suicide d’une directrice d’école a de nouveau mis au grand jour les difficultés de la fonction.

            Après le temps du recueillement et de l’accompagnement des équipes fortement touchées, il est temps désormais de ré-ouvrir le dossier de la direction d’école.

            Depuis de nombreuses années, la CFTC-EPR est porteuse du projet de la création d’un statut du directeur d’école. La CFTC-EPR a fait émerger un constat partagé par de nombreux rapports ou missions parlementaires :

  • Les directeurs d’écoles sont submergés par de nombreuses tâches chronophages :
    • Pilotage pédagogique
    • Suivi des élèves
    • Relations avec les parents
    • Relations avec les partenaires
    • Gestion de la sécurité
    • Vie quotidienne de l’école
  • Le directeur est reconnu par l’ensemble des utilisateurs de l’école comme le responsable mais n’est pas reconnu par le système.
  • Depuis deux ans, on assiste même à la suppression définitive des aides administratives à la direction.

 

            Il est désormais temps d’agir ! La CFTC-EPR demande à Monsieur le Ministre de l’Education Nationale d’entendre enfin les demandes du terrain. La direction d’école doit être reconnue comme un métier. Les directeurs d’école veulent un statut définissant leur rôle, leurs responsabilités et les moyens mis à leur disposition. Ce statut doit s’intégrer dans un statut de l’école. L’école doit devenir un établissement public avec un responsable et des moyens de fonctionnement. C’est en ce sens que la CFTC-EPR adresse, ce jour, à Monsieur le Ministre, la lettre ouverte, ci-jointe.

            Le temps n’est plus à la consultation ! Le temps n’est plus à la création de comité de suivi !

Pour la CFTC-EPR, le temps est à l’action et à la prise de décision !

La CFTC-EPR demande donc à Monsieur le Ministre de l’Éducation Nationale de prendre ses responsabilités et d’agir pour la direction d’école.

La CFTC-EPR

lettre ouverte à m ministre éducation

Rassemblement du 3 octobre 2019 à Bobigny. La CFTC-EPR soutient le mouvement !

 
Un rassemblement se tiendra ce jeudi 3 octobre 2019 à 14h00 à Bobigny devant la DSDEN pour soutenir les représentants syndicaux lors du CHSCT (Comission Hygiène Sécurité et Conditions de Travail) et signaler la souffrance des directeurs d’école et des enseignants au quotidien.
 
La CFTC-EPR tient à informer qu’elle soutient ce mouvement désirant se retrouver à 14h00 ce jeudi 3 octobre 2019 devant la DSDEN.
 
La question de la « souffrance au travail », pour reprendre l’expression consacrée, n’a rien à voir avec la souffrance ou le mal-être personnel. Il s’agit bien de la conséquence d’une organisation du travail pathogène et des politiques éducatives ayant causée une perte de sens de notre métier.
 
D’ailleurs, le fait que notre collègue directrice se soit suicidée sur son lieu de travail, ainsi que le courrier rédigé sur un en-tête officiel et destiné au DASEN, avec les organisations syndicales en copie, l’attestent.
 
Pour la CFTC-EPR, il est important de rompre l’isolement des collègues en souffrance, de le rendre public et d’identifier les responsables de cette souffrance : nos décideurs.