Le coronavirus est à la porte des écoles françaises ! Que faire ?

Le Coronavirus s’invite malheureusement en France, et aux portes de nos écoles et établissements.

Pour la CFTC-EPR, loin de vouloir instaurer une psychose, il est important de connaître comment réagir face à cette situation, dans le calme et le pragmatisme.

Le 1er mars 2020, Monsieur le ministre de l’Education Nationale nous informe que l’épidémie est désormais classée en stade 2 sur une échelle de 3.

Cela signifie qu’il faut non plus « freiner l’introduction du virus sur le territoire », mais « ralentir sa propagation dans l’Hexagone ». Ainsi, « aucune mesure de confinement ne s’applique désormais aux élèves et personnels de retour des zones à risques (Italie du Nord, Chine hors Hubei, Iran…). En effet, ces mesures du stade 1, destinées à éviter l’entrée du virus en France, n’ont plus d’utilité selon les autorités sanitaires dès lors que le virus circule en France.  Seuls les élèves et les personnels de retour de la province du Hubei (en principe il n’y en a plus) ou d’un des deux « clusters » du territoire français (Oise et Haute-Savoie)  font l’objet à titre conservatoire de telles mesures et jusqu’à nouvel ordre.* »

Ainsi, des mesures sont prises en ce sens : la prise en charge de toutes les personnes qui sont potentiellement malades, la délivrance par les pharmacies des masques anti-projection que sur prescription médicale.

Concernant les écoles et établissements, lieux de propagation rapide des épidémies, l’inquiétude ne cesse de croitre. Les écoles et établissements restent ouverts à ce jour mais « tous les voyages scolaires hors de France sont suspendus ou reportés.* »

Seuls dans les clusters, foyers de contamination, ciblés actuellement dans la Haute-Savoie et l’Oise, les écoles, collèges et lycée sont fermés. Il est possible aux élèves de suivre des cours par correspondance, suivant le dispositif transmis par l’établissement.

Pour faire suite à cette situation, la CFTC-EPR recommande aux collègues d’être particulièrement vigilants sur l’état de santé de leurs élèves, mais aussi sur leur état de santé.

Dans le doute, il est primordial d’informer le responsable de l’établissement pour que les mesures les plus adaptées soient prises : éviction, prise en charge médicale, fermeture de l’établissement…

De même, la CFTC-EPR demande à chaque enseignant, à chaque responsable d’un établissement, d’informer le plus rapidement sa hiérarchie en cas d’évolution de la situation en ce sens.

Chaque personnel de l’Education Nationale peut s’informer des conduites à tenir sur le site : https://www.education.gouv.fr/coronavirus-covid-19-recommandations-pour-les-etablissements-scolaires-et-les-personnels-274253

Les informations sont actualisées en fonction des remontées du terrain et de l’évolution de la situation.

La CFTC-EPR reste à l’écoute de ses adhérents pour aider au mieux à limiter les conséquences négatives du passage de ce virus.

*courrier du ministre de l’Education Nationale, en date du 1er mars 2020.