Maintenons les programmes actuels de la maternelles…

Une note d’analyse et de propositions du Conseil Supérieur des Programmes est sortie mi-décembre sur le programme d’enseignement de l’école maternelle.

Les programmes actuels qui datent de 2015 avaient reçu en majeure partie un accueil favorable de la communauté éducative.

Ces programmes ont l’avantage de fixer un équilibre entre les missions historiquement assignées à l’école maternelle.

Or cette note d’analyse définit un recadrage important de l’école maternelle : elle doit devenir « l’école des fondamentaux » et surtout permettre « une rentrée réussie au CP » en les préparant aux évaluations d’entrée à l’école élémentaire.

Dans cette note seuls le français, les maths et les sciences apparaissent. Plus rien n’est dit sur le domaine artistique et sur l’activité physique …

« Il ne faudrait pas que les élèves de maternelle perdent leur temps » comme le dit si bien madame Sylvie Plane, Professeure émérite de sciences du langage à l’Université de la Sorbonne.

On peut parler « d’obsession de la mesure et des tests » : on incite à mesurer les compétences des enfants dès l’âge de 3 ans !

Mais ce n’est pas cette maternelle là que nous voulons, Monsieur le Ministre ! Gardons les programmes de 2015 tels qu’ils sont écrits qui permettent un épanouissement de l’enfant tout en apprenant et en se socialisant.

Ce sont ça les fondamentaux ! Ne vous trompez pas d’objectif !

C’est pourquoi lors du dernier Conseil Supérieur de l’Education, la CFTC-EPR a émis le souhait que soient gardés les programmes actuels de l’école maternelle.




Comments are Closed