Un ministre entre deux feux !

Les prises de parole de notre ministre ces derniers jours laissent apparaître une certaine inquiétude du gouvernement pour les semaines qui viennent avec la perspective d’un troisième reconfinement.

Certes, Mr Blanquer veut éviter à tout prix la fermeture des établissements scolaires. La CFTC-EPR peut comprendre cette prise de position tant cette fermeture affecte la qualité de l’enseignement, surtout pour les élèves les plus en difficultés. Les écarts entre élèves de milieux différents ont encore grandi depuis mars dernier.

Mais les chiffres sont là et ils sont inquiétants pour la suite. 7782 élèves contaminés pour cette deuxième semaine de rentrée dont plus de 3000 cas pour les 10-19 ans rien que pour la journée du 11 janvier. C’est une multiplication par 3 du nombre de cas par rapport à la première semaine de rentrée. De plus, le variant anglais semble toucher davantage les enfants.

Le Ministre a donc voulu serrer un peu la vis en allongeant les temps de cantine et en suspendant les cours d’éducation physique et sportive en intérieur. Une suspension qui a laissé pantois nos collègues d’EPS, qui n’ont pas été semble-t-il consultés avant cette décision.

La CFTC-EPR ne peut que le regretter.

Ainsi, il va nous falloir préparer plusieurs semaines difficiles.

La CFTC-EPR demande au Ministre d’accélérer autant que possible les campagnes de tests massifs dans les établissements scolaires. L’objectif du million en un mois ne doit être qu’une étape.

La CFTC-EPR demande au Ministre de publier les différents scénarios pensés pour les semaines qui viennent, d’associer les syndicats pour réfléchir à un meilleur enseignement en distanciel avec des outils nationaux et plus simplement un bricolage local..

Cette expression fonctionne toujours : Seul, on va plus vite mais ensemble, on va plus loin

Pour la CFTC-EPR, la sécurité des agents de l’Education Nationale est et doit rester une priorité !

Comments are Closed