Projet de Budget 2018 : L’Etat dans quel Etat ?

Dans ce projet, qui supprime 1600 emplois « équivalents temps plein – ETP » il y a effectivement des gagnants et des perdants.

Les ministères qui « gagnent » correspondent aux priorités du moment 

Les Armées
Le budget progresse de 1,76 milliard (+518 ETP).C’est une satisfaction mais les Armées souffrent d’un armement vieillissant très couteux à remplacer.
La volonté d’étoffer le renseignement, la cybersécurité est incontournable.

L’Education
Le budget progresse de 1,28 milliard (stabilité des effectifs).
C’est une satisfaction, l’équipement de ce ministère doit être modernisé.

Recherche et enseignement supérieur
Le budget progresse de 710 millions.

La Justice
Le budget progresse de 260 millions (+1000 ETP)
C’est une relative satisfaction pour un ministère qui manque de tout.

 

L’Intérieur
Le budget progresse de 490 millions (- 450 ETP).
Progression budgétaire pour les services de sécurité et ceux relatifs à l’immigration.
Un projet sans doute trop limité pour la Police.

L’Agriculture
Le budget progresse de 400 millions (-130 ETP)
C’est une satisfaction pour un ministère qui était délaissé, et qui est confronté à la détresse des agriculteurs. Néanmoins les effectifs déclinent.

L’écologie
Le budget progresse de 480 millions (-828 ETP).
Moins d’effectifs mais plus de budget pour un ministère qui doit impulser la transition écologique.

Les affaires étrangères
Ce ministère bénéficie d’un budget en légère hausse (+90 millions).

 

Les ministères qui perdent

L’Economie et les finances
Un budget en légère baisse (-20 millions) mais 1648 ETP en moins
C’est un budget difficile du point de vue des effectifs

Le Travail
Le budget est en baisse de 1,5 milliard
C’est un budget décevant

Le logement
Le budget est en baisse de 1,7 milliard
C’est un budget décevant, le logement reste-il une priorité aux yeux du gouvernement ?

La solidarité et la santé
Ce ministère subit la suppression de 258 ETP

La culture
Ce ministère a un budget en légère progression (+30 millions) mais subit la suppression de 258 ETP

CE BUDGET SE TRADUIT PAR UNE BAISSE PENALISANTE DES EFFECTIFS DE L’ETAT.

Les fonctionnaires dans les ministères dits perdants risquent d’être touchés par des sous effectifs entrainant tensions et surcroit de travail, et parfois aussi des restructurations.

MOBILISONS NOUS AVEC LA CFTC LE 10 OCTOBRE 2017 POUR UNE AUGMENTATION DE NOTRE POUVOIR D’ACHAT ET POUR L’EMPLOI PUBLIC

T@mT@m CFTN° 438 – 28/09/17