Formation continue : vers une nécessaire refonte du système.

Le ministre de l’Éducation nationale a récemment rendu public un rapport concernant l’organisation de la formation continue.

Le constat est sans appel. Les dispositifs actuels ont la plus grande difficulté à répondre aux attentes des professeurs des écoles. Les contenus des formations sont considérés comme « insuffisamment articulés aux réalités des pratiques professionnelles et sous-estimant les difficultés de mise en œuvre ».  Selon l’étude, cela résulte d’un éloignement croissant des pouvoirs décisionnaires et des besoins du terrain. A cela s’ajoute un manque cruel de renouvellement des contenus et des modalités de formations ainsi qu’une absence criante de réseaux de formateurs.

Pour la CFTC-EPR, il est indispensable de mettre en œuvre une refonte globale du système de formation.

Les formations doivent non seulement permettre aux enseignements de se mettre à jour au niveau des attentes institutionnelles, mais elles doivent permettre surtout à chaque enseignant de pouvoir préparer un véritable projet de carrière.

Aussi le nouveau système de formation devra :

  • Assurer une réelle liaison avec les attentes et les besoins des enseignants du terrain et s’appuyer sur les expérimentations locales qui fonctionnent correctement.
  • Permettre à chaque enseignant de capitaliser continuellement des connaissances théoriques tout en observant les différentes applications concrètes.
  • Assurer le lien entre la recherche et la pratique pédagogique de tous les jours en proposant des outils adaptés au fonctionnement quotidien des classes.
  • Augmenter le nombre de formateurs dans les différentes académies. On recherchera pour plus d’efficacité une cohésion et une harmonisation des pratiques.
  • Favoriser l’accès à tous les enseignants aux formations diplômantes.
  • Créer des parcours de formations pour valoriser les évolutions de carrière.

La CFTC – EPR sera vigilante quant à tout évolution de la situation et portera l’ensemble de ces revendications auprès des instances décisionnelles.