Rythmes scolaires

Après le fiasco rencontré dans un grand nombre d’Académies dans la mise en place de la semaine des 4,5 jours, le Ministre lance un nouveau débat, celui de la réorganisation de l’année scolaire et notamment celui de la réduction des vacances scolaires.

Pour le Ministre « le problème, ce n’est pas le rythme hebdomadaire mais le rythme annuel. C’est le sujet des vacances… On n’a pas diminué le temps de travail des élèves en nombre d’heures. Mais il y a un sujet sur les vacances scolaires. On va devoir le poser. Au cours du quinquennat, on va y regarder ».

Comme pour la réforme des rythmes scolaires en 2013, la CFTC-EPR restera vigilante aux futures propositions du ministre. Si une réforme pourrait être envisagée, celle-ci ne devra pas se faire, comme cela a malheureusement été le cas en 2013, au détriment des personnels.

 En effet, une telle modification des rythmes devrait entraîner une modification substantielle des obligations de services des enseignants. Il est temps de prendre en compte le temps réel de travail des enseignants, et non uniquement les heures de présence devant élèves. Ainsi, il conviendra au ministère de présenter un projet de réforme globale et non une pseudo réforme répondant davantage aux exigences médiatiques.