Région Grand Est : Le tout numérique ne passe pas !

Monsieur le Ministre,
La CFTC-EPR s’interroge sur la crédibilité et la sincérité de ces donneurs de leçons qui ont osé élever leur voix contre la modalité du  « TOUT NUMERIQUE » initiée dans le Grand Est avec le projet « Lycée 4.0 » !
Les articles sont trop nombreux pour les citer tous, mais il suffit de lire la presse du Grand Est pour constater les nombreux articles sur le sujet !
Aussi, la CFTC-EPR s’interroge sur la prise en compte de ces signaleurs :
1) Quid des scientifiques de Princeton qui préconisent les prises de  notes manuelles plutôt qu’avec l’aide d’un clavier : «  »en amphithéâtre, les étudiants qui prennent des notes sur claviers ont beaucoup plus de difficulté à suivre le rythme de l’orateur et ne peuvent pas prendre ce temps de l’analyse. Ainsi, ce format d’écriture, plus lent, pousse à beaucoup plus s’intéresser à la forme, détournant d’autant l’attention du sens. »  (d’après le site  https://www.epopia.com/blog/memorise-mieux-ecrivant-avec-stylo-que-ordinateur/ consulté le 21.09.2019)
–> a) cf. l’article :  https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0956797614524581
« The Pen Is Mightier Than the Keyboard: Advantages of Longhand Over Laptop Note Taking » Pam A. MuellerDaniel M. Oppenheimer, Psychological Science,23 avril 2014 
 
–> b)  cf aussi l’article « Correction » paru sur le site : https://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/0956797618781773, « Corrigendum : The Pen Is Mightier Than the Keyboard: Advantages of Longhand Over Laptop Note Taking », 31 juillet  2018 , consulté le 21.09.2019
 
2) Quid des psychologues qui nous conseillent d’écrire à la main :  » L’écriture n’est pas seulement un moyen de communication. C’est aussi un outil pour entraîner et stimuler votre mémoire »
–>   cf. l’article https://www.atelierartsetlettres.fr/2016/03/22/comment-écrire-vous-aide-à -stimuler-votre-mémoire/ consulté le 21.09.2019
 
2bis) Quid de celles et ceux qui osent déclarer : « Utilisez en priorité les moyens mnémotechniques visuels. Quand vous lisez un passage difficile ou nouveau, ayez toujours un crayon à la main, notez ce que vous voulez retenir, les mots nouveaux, faites un dessin, puis récapitulez sur un grand tableau avec des flèches. »
–> cf l’article : https://www.reussirmavie.net/Memorisation-trouver-sa-strategie_a143.html, consulté le 21.09.2019
 
3) Quid du « Collectif Serexposition Ecran » qui se permet de poser la question : » Exposition aux écrans : qui défend-on, les enfants ou l’industrie du numérique ? »
–> cf l’article http://www.surexpositionecrans.org/alerte-sur-une-epidemie-de-troubles-cognitifs-de-troubles-du-psychisme-et-de-troubles-du-langage/ (« Cose publie une tribune dans « Le Monde », CoSE15 janvier 2019 consulté le 21.09.2019)
 
4) Quid des professeurs d’université qui se permettent de porter un jugement sur la prise de note électronique de leurs étudiants :  » On entend un cliquetis tout au long du cours. Évidemment, l’inquiétude que nous avons, c’est de savoir si, pendant la frappe, ils arrivent à assimiler et à comprendre ce que nous leur expliquons.
–>cf l’article : https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-07-mai-2014 (« La fin de l’écriture manuscrite ? »,  consulté le 21.09.2019)
 
5) Quid des parents qui osent s’informer en lisant la presse étrangère :  « Que dit l’une des études les plus complètes sur l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé. Smartphones, wifi et antennes sont-ils dangereux? Une étude américaine a testé sur des années le rôle des ondes sur des souris. »
–> cf l’article : https://www.huffingtonpost.fr/2018/02/05/que-dit-lune-des-etudes-les-plus-completes-sur-limpact-des-ondes-electromagnetiques-sur-la-sante_a_23353210/ (daté du 05/02/2018, consulté le 21.09.2019)
La CFTC-EPR ne peut accepter que l’on refuse d’admettre l’évidence et que l’on puisse se permettre de refuser d’écouter les professionnels en la matière !
La CFTC-EPR vous demande, Monsieur le Ministre, de revoir votre copie et de stopper le tout numérique, qui risque d’être une catastrophe pour l’avenir de nos élèves !
 
Signé Alain GOLFIER