Catégorie : Actualités

 

Un nouveau module de formation pour tous dés la rentrée : une formation LAÏCITÉ

Un nouveau module de formation pour TOUS dès la rentrée : Une formation LAÏCITE

Jean Michel BLANQUER vient d’annoncer qu’il reprenait plusieurs mesures du rapport de Jean Pierre OBIN, ancien inspecteur général de l’Education Nationale, rapport qui sera bientôt publié. Parmi ces mesures, il y aura une formation pour TOUS les personnels de l’Education nationale dès la rentrée et d’ici les 4 prochaines années.

Notre ministre veut que chaque personnel puisse comprendre ce qu’est la laïcité, ce qu’elle implique et ce qu’elle permet.

La CFTC-EPR est favorable à la création de ce module de formation. Ce module doit pour être efficace s’inscrire dans un cadre bien déterminé.

Tout d’abord, une question de fond. Si dans cette formation proposée, il s’agit simplement de rappeler une énième fois, les valeurs de la République et de la société, le vivre ensemble et le respect de chacun, l’objectif affiché ne sera pas rempli. Ce sera une nouvelle fois de l’affichage à l’instar de l’apposition de la charte de la laïcité dans toutes les salles de classe. Qui s’en souvient ?

Pour une formation réussie, il faut un travail historique, politique, religieux et philosophique précis et sérieux pour montrer l’aboutissement qu’a été la loi de séparation des Eglises et de l’Etat.

Cette formation devra permettre aussi de rafraîchir certaines connaissances mais elle ne sera pas une arme suffisante pour faire vivre ces principes de laïcité. Il faudra prendre en compte la question de la vie en société qui dépasse de loin l’Education nationale.

Enfin, une alerte par rapport à la prochaine présidentielle qui se profile. Notre ministre souhaite-t-il être le Monsieur Laïcité du Président de la République pour sa future campagne ? La CFTC-EPR sera attentive à la distinction entre formation sérieuse et profitable à tous et campagne de promotion.

Tuteur désigné sur la base du « volontariat »

Publié au BO du 24 décembre dernier , le nouveau dispositif organisant le recrutement des professeurs entre en vigueur afin de préparer la prochaine année scolaire.

La mesure phare de ce changement est la mise en place d’un parcours en alternance prenant la forme d’un contrat de travail au cours du master MEEF.

Cette mesure que nous avions dénoncée aussitôt se concrétise malheureusement maintenant.

Les étudiants bénéficieront d’un tutorat mixte assuré conjointement par un tuteur de terrain désigné et par un personnel de l’INSPE.
Ce tuteur de terrain désigné « sur la base du volontariat » par l’IEN exerce les fonctions de maître d’apprentissage et conseille le contractuel alternant.
Identifié pour ses qualités professionnelles, il est chargé du suivi et de l’accompagnement du contractuel.

Derrière le mot volontariat, Monsieur le Ministre, il y a » volontaire. » Ce n’est pas en imposant quelque chose que l’on réussit.

Ne trouvez-vous pas, Monsieur le Ministre, que nos collègues directeurs ont assez de travail pour leur imposer cette tâche supplémentaire ?

Est-ce que rémunérer ces mêmes directeurs à hauteur de 600 € pour exercer cette fonction de tuteur fait partie de votre revalorisation des salaires ?

La CFTC-EPR confirme HAUT ET FORT son opposition à cette injonction : qu’elle soit faite à un directeur ou à un de ses adjoints.

Cette mesure ne peut être mise en place que sur le VOLONTARIAT.

COVID et FAQ gestion de crise…

La CFTC-EPR vous informe que le ministère de l’Education Nationale a mis à jour la FAQ concernant la gestion de la crise COVID dans les établissements, ce 28 mai 2021.

La FAQ est disponible à l’adresse suivante :

https://www.education.gouv.fr/covid-19-questions-reponses

Quelques informations à prendre en compte, à partir du 9 juin 2021 :

. REUNIONS : Possibilité de réunions de plus de 6 personnes en présentiel dans le strict respect des gestes barrières avec jauge d’une personne pour 4 mètres carrés.
. EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE : Les activités physiques et sportives en extérieur pour les élèves d’un même groupe ; à compter du 30 juin, elle seront également autorisées en intérieur pour les élèves d’un même groupe.
 
. ELEVES A BESOINS EDUCATIFS PARTICULIERS : Reprise de l’organisation pédagogique telle que prévue dans leur projet personnalisé de scolarisation dans le respect des gestes barrières en vigueur.
 
. VOYAGES SCOLAIRES AVEC NUITEES : Ils sont autorisés à compter du 20 juin ; extrême prudence néanmoins : l’opportunité de ces voyages devant être analysée en amont  au regard de la situation sanitaire.
 
. FETES ET KERMESSES DE FIN D ‘ANNEE : Autorisées en extérieur si les participants sont assis et dans le respect d’une distanciation d’au moins 1 mètre entre les personnes. A partir du 1er juillet, elle seront autorisées pour les participants debout avec jauge recommandée d’une personne pour 4 mètres carrés.

 

La CFTC-EPR vous invite à prendre connaissance du contenu de cette FAQ mise à jour, et reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Conclusion des Ateliers du Grenelle de l’Education

   « Comment faire percoler tout ça ? » (Marie France Moneger Guyomarc’h, Ancienne directrice de l’Inspection Générale de l’Education Nationale).

Cette question est révélatrice du moment que nous vivons, nous personnels de l’Education Nationale. Comment recréer du lien après la crise que nous venons de traverser et les problèmes structurels que connaît notre ministère depuis plusieurs décennies ?

Pour la CFTC-EPR, l’objectif est noble et ambitieux mais il est clair qu’en écoutant les conclusions de ce Grenelle, les propositions nous laissent sur notre faim.

Tout d’abord, un mot sur la forme.

Les différents intervenants pour les conclusions de ce Grenelle viennent d’horizons divers (DGESCO, CSEN, DNE, Pédopsychiatre, Ecrivain, Député…), ce qui en soit n’est pas une mauvaise chose mais il manquait cruellement de personnels de terrain qui auraient vraiment exprimer le ressenti des personnels de l’Education.

La CFTC-EPR regrette l’absence de ces personnels de terrain et cela s’en ressent dans les conclusions du Ministre.

Que retenir de ce Grenelle, qui avait ouvert certaines perspectives ?

Jean Michel Blanquer a promis une revalorisation à hauteur de 700 millions d’euros pour 2022. Parmi les 700 millions, 100 millions s’ajouteront aux augmentations prévues cette année. Une discussion va s’engager pour la répartition des 400 millions avec les partenaires syndicales.

La CFTC-EPR salue ce pas en avant même si cela n’est pas encore à la hauteur des attentes des personnels et elle participera aux discussions sur cette répartition.

200 millions seront consacrés à la revalorisation des AE, des AESH et d’autres personnels.

La CFTC-EPR approuve bien évidemment cette augmentation et continuera à se battre pour une vraie revalorisation de ces personnels. Elle encouragera aussi un vrai statut pour ces rouages importants dans le combat contre les inégalités scolaires.

Le Ministre a promis aussi un élargissement de l’accès à la Hors classe et à la classe exceptionnelle. C’est une bonne chose pour la CFTC-EPR.

Pour le reste, peu de choses nouvelles. Le Ministre rappelle sa volonté du travail en équipe dans l’Education et sa volonté d’améliorer le service public mais sans mesures phares annoncées. Il a rappelé aussi sa volonté de rendre plus attractif la fonction de directeur d’école mais sans s’engager sur un statut clair.

Finalement, la CFTC-EPR prend acte de ces quelques mesures de revalorisation mais le percolateur manque de grains pour une vraie reconnaissance de tous les personnels. Cette étape n’a pas été franchie et le combat continue pour la CTFC-EPR.