Pour une école inclusive qui à les moyens de ses ambitions

La question des AESH (Accompagnant des Elèves en Situation de Handicap) est une question qui revient régulièrement depuis plusieurs années.

Il suffit de suivre leur actualité ces derniers jours dans les médias de nos différentes régions pour comprendre le malaise persistant :

  • La Voix du Midi du 8 octobre : La colère des AESH des deux écoles du Lauragais.
  • InfosDijon : Un rassemblement pour défendre les conditions des AESH. (7 octobre)
  • Nord Littoral : Les AESH en grève aujourd’hui (1er octobre 2020)
  • France bleu Normandie : 80 élèves attendent toujours (1 octobre 2020)
  • Zinfos 974 : des parents racontent la situation intenable lorsqu’un enfant est accompagné par une AESH à temps partiel (26 octobre 2020). 

Le ministère a prévu le recrutement de 4 000 postes pour 2021 en plus des 8 000 postes prévus à la dernière rentrée de 2020. Nous rappellerons ici, quand même, qu’il s’est fait en partie en supprimant les aides administratives des directeurs et directrices d’école ! Aussi, nous pouvons dire qu’il n’y a pas de création de postes, mais un transfert de moyens…

Mais semble-t-il le compte n’y est pas encore.  Et comment !

Ces AESH font très souvent un travail formidable d’accompagnement dans des conditions difficiles avec un statut précaire et un salaire peu attractif.

La mise en place des PIAL (Pôles inclusifs d’accompagnement localisé) avec un coordinateur et un référent AESH pour coordonner les moyens humains a ce défaut majeur que maintenant, nombre d’AESH ne sont plus au service d’un ou de plusieurs élèves dans un établissement mais doivent très souvent changer d’établissements.

Dans ce cas FLEXIBILITE ne rime pas avec EFFICACITE.

La CFTC-EPR demande :

  • Un vrai statut protecteur pour les AESH.
  • Le choix entre un temps partiel et un temps complet pour les AESH.
  • Une rémunération décente.
  • Une formation digne de ce nom.
  • Une prime en cas de travail sur différents établissements.
  • Le recrutement du nombre nécessaire d’AESH pour garantir une école inclusive de qualité.

 

 




Comments are Closed